Historique

 

1981

L’association voit le jour au sein de la Faculté agronomique de l’Université catholique de Louvain, sous l’appellation « ADRI » ensuite devenue « ADRAI » (Association pour le Développement par la Recherche et l’Action Intégrée). L’ADRAI étend son expertise au domaine médical tandis que l’Union européenne et la Coopération belge reconnaissent et financent l’association.

1997

1997

Naissance de Louvain Développement, ASBL groupant six associations proches de l’Université catholique de Louvain : ADRAI, FOMULAC, CMT, SCMTM, Grands Lacs, Medevuc.

1998

La Coopération belge (DGD) subsidie un premier programme de 7 projets mené par le consortium composé de Louvain Développement, l’ADRAI et de cinq autres associations proches de l’UCL.

2000

Fusion de l’ADRAI (Association pour le Développement par la Recherche et l’Action Intégrée) et de Louvain Développement. Le Conseil d’Administration de l’UCL reconnaît Louvain Développement comme étant l’ONG de développement officielle de l’université.

2002

Mise en place de bureaux de coordination au Bénin, en République démocratique du Congo et en Bolivie.  

2003

2003

Nouveau programme de cinq ans, comportant plus de 20 actions, agréé par la Coopération belge.

2004

Fin des projets au Zimbabwe, au Burkina-Faso et au Brésil, les objectifs ayant été atteints.

2005

Clôture des projets au Maroc après une évaluation positive des bailleurs de fonds.

De 2003 à 2007

De 2003 à 2007

Les activités de l’ONG et les sources de financement des projets se diversifient (soutien de l’Union européenne, du Fonds Belge de Survie,…). Apparition des activités d’Education au Développement et de la cellule d’Appui à la Formation et au Développement (AFD) qui développe des outils de formation multimédias adaptés aux besoins des enseignants et des étudiants du Nord comme du Sud.

2012

2012

Louvain Coopération au Développement devient Louvain Coopération. Elle est la plus importante ONG universitaire belge. En Belgique et sur le terrain, elle est reconnue pour la qualité de son travail en faveur des populations du Sud.

2014

Fin du projet « Décider en toute liberté » en Equateur qui sensibilise les jeunes sur leurs droits sexuels. Plus de 4 000 jeunes et 1 800 mères ont pu bénéficier du projet.