Togo : la radio promeut le travail des entrepreneurs agricoles

Togo : la radio promeut le travail des entrepreneurs agricoles

Togo : la radio promeut le travail des entrepreneurs agricoles

Résaux sociaux
Contenu

Jean Kammouk est le directeur de la radio rurale communautaire des Savanes/Dapaong au Togo. Il y a environ deux ans, cette radio locale a créé une émission, dénommée « L’heure de l’entrepreneur agricole », qui est consacrée à la promotion des produits et services agricoles.

LC : Quel est le principe de votre émission ?

JK : Nous avons plusieurs manières de travailler. Soit, nous invitons les entrepreneurs pour qu’ils viennent présenter leurs produits en direct. Les gens peuvent ainsi poser des questions sur le fonctionnement de l’entreprise, la situation géographique et les prix. Soit, nous allons sur le terrain où la personne produit et nous faisons l’enregistrement sur place. Cela nous permet de voir comment ils travaillent.

LC : Quel succès votre émission rencontre-t-elle auprès des entrepreneurs agricoles ?

JK : Le succès est tel que certains jeunes entrepreneurs agricoles se voient proposer un partenariat par des auditeurs. Nous sommes la plus grande radio du nord du Togo donc quand un entrepreneur arrive dans une commune et qu’il parle de son produit, les gens disent « ah oui on a entendu parler de ton produit à la radio ».

LC : Et donc les entrepreneurs sont contents de parler de leurs produits et services agricoles ?

JK : Oui, naturellement. Beaucoup d’entrepreneurs passent à l’antenne et demandent notre soutien. Nous avons aussi fait des spots publicitaires pour sensibiliser la population à la consommation locale.

LC : Combien d’entrepreneurs avez-vous déjà reçus ? S’agissait-il plutôt d’hommes ou de femmes ?

JK : Je ne peux pas donner un chiffre exact mais nous recevons entre un et deux entrepreneurs par mois et plus d’une dizaine de femmes ont été entendues sur notre antenne. Il ne s’agit pas toujours d’entrepreneurs individuels, il s’agit aussi d’associations de producteurs et de coopératives. Les femmes viennent par exemple plus souvent présenter leurs produits en coopérative.

LC : Avez-vous un souvenir ou une anecdote à partager concernant votre émission ?

JK : Oui ! Une dame avait promis d’offrir des t-shirts à l’effigie de son entreprise aux auditeurs car elle s’attendait à avoir 1 ou 2 appels. Finalement, quand elle a démarré l’émission, beaucoup de gens ont appelé et elle avait moins de t-shirts que d’auditeurs présents. Donc elle a ri et a dit que ce serait pour une prochaine fois !

LC : Avez-vous d’autres projets pour votre émission ?

JK : Oui, nous envisageons de répertorier les entrepreneurs agricoles de la région pour leur donner plus de visibilité mais aussi d’être plus proches des communautés rurales. Ce n’est pas toujours facile car nos moyens limités ne nous permettent pas d’aller dans tous les villages pour voir leurs initiatives. Nous avons aussi des projets avec Louvain Coopération. Actuellement, nous préparons le lancement du riz Savana qui est produit localement par les femmes et nous nous occupons de la communication. Une caravane est prévue dans la ville pour parler du riz et de sa qualité. Un animateur va parler du riz, les femmes vont venir chanter et parler des vertus de ce riz. Donc nous sommes au cœur des activités du monde rural et des entrepreneurs.

Plus de news

30/11/2021
Après avoir vécu un temps dans les rues de Kinshasa, à 19 ans, Enoch Mwaka vient de décrocher une bourse pour entamer des études universitaires. Suivi par notre partenaire local… +
30/11/2021
Louvain Coopération clôture l’évaluation sur la gouvernance et l’équité des mangroves protégées et conservées dans la région du Menabe, à Madagascar. Les résultats démontrent que… +
19/11/2021
Dans la métropole de Kinshasa, ils sont plus de 25.000 enfants et jeunes adolescents à survivre dans la rue. Un nombre qu’il est d’ailleurs difficile de préciser, mais qui est en… +
08/11/2021
​Le CNCD-11.11.11 regroupe plus de 90 associations de solidarité internationale et lutte depuis plus de 50 ans contre les inégalités mondiales. Chaque année, il organise l’… +
08/11/2021
Depuis 1980, la prévalence de l’obésité a doublé dans plus de 70 pays et a augmenté de manière significative dans la majorité des autres pays. Aujourd’hui, on enregistre deux… +
27/10/2021
Selon la Fédération Internationale du Diabète, une personne sur deux dans le monde vit avec un diabète sans le savoir, mais c’est dans les pays à faible revenu que ce nombre est… +