Les pêcheurs de Madagascar se retrouvent sans revenus

Photo
Madagascare peche

Les pêcheurs de Madagascar se retrouvent sans revenus

Contenu

Dans de nombreux pays, les répercussions économiques du Covid-19 se font sentir. Elles peuvent être catastrophiques pour des populations qui n’ont aucune épargne et vivent de leurs revenus quotidiens. À Madagascar, les familles de pêcheurs sont particulièrement touchées.

Depuis le début de la crise sanitaire, nous suivons de près la situation dans nos différentes zones d’intervention et les nouvelles de Madagascar sont mauvaises, en particulier celles des familles de pêcheurs que nous appuyons dans la région Menabe.

Les mesures de confinement ont mis à l’arrêt tout le circuit de distribution et d’écoulement des produits de la pêche sur l’île. Comme les petits pêcheurs n’ont pas de moyen pour stocker, conserver ou transformer leur poisson, les prix chutent et leurs revenus, déjà fort maigres, sont réduits à néant.

Dans cette région, la plupart des populations installées à l’intérieur des terres développent une petite activité agricole pour satisfaire leurs besoins alimentaires primaires. Mais ce n’est pas le cas des pêcheurs, qui se retrouvent sans rien, menacés par la faim.

Pour beaucoup, la seule source de revenus est désormais le défrichement et la vente du bois des forêts de mangroves, qui sont pourtant un patrimoine écologique essentiel sur l’île.

Louvain Coopération soutient ces pêcheurs et leur famille, afin qu’ils surmontent cette crise sans précédent. Vous souhaitez nous aider ? Alors faites un don à Louvain Coopération.

De tout cœur, Merci !