Bolivie : On implique la jeunesse !

Avec plus de 20 % de sa population vivant dans l’extrême pauvreté, la Bolivie ne dispose que de soins de santé précaires. Depuis plusieurs années, Louvain Coopération y appuie des partenaires locaux afin d’améliorer les conditions sanitaires. L’implication des jeunes est une méthode clé utilisée sur place.

Deux défis d’envergure

Les Maladies Non-Transmissibles (MNT) et les Violences Sexistes et Sexuelles (VSS) sont deux défis boliviens de santé publique sur lesquels Louvain Coopération a décidé de se focaliser. Chaque année, toujours plus de Boliviens décèdent des suites d’une Maladie Non-Transmissible (MNT) telle que le diabète, l’hypertension ou l’obésité. Les VSS, hélas particulièrement répandues en Bolivie, créent également beaucoup de dommages.

Dans sa lutte contre les MNT et VSS, Louvain Coopération a décidé d’impliquer des filles et des garçons, de 13 à 17 ans. En effet, les adolescents se révèlent être d’efficaces catalyseurs de sensibilisation.

Les adultes de demain

 

Avec l’aide d’équipes psycho-éducatives locales, Louvain Coopération propose des formations à plusieurs jeunes dits « leaders », mais également à d’autres jeunes n’ayant pas une bonne estime d’eux-mêmes. Ils deviendront des meneurs, eux aussi, au terme des actions de Louvain Coopération.

Les thématiques abordées dans ces modules de formations sont diverses mais toujours en rapport avec les ENT et les VSS : hygiène de vie, habitudes alimentaires, estime de soi, respect, égalité hommes-femmes, relations familiales, drogue, violences physique et psychologiques, résilience, harcèlement, etc. Vous l’aurez compris : l’objectif est de construire de solides adultes de demain à travers jeux et débats.

Après chaque formation, ces jeunes transmettent l’information à leur entourage (amis, famille, etc), de manière spontanée ou non. C’est ce qu’on appelle l’éducation par les pairs. Ce procédé est efficace car chacun est plus réceptif lorsque les informations reçues proviennent d’un pair. Enfin, ces jeunes donnent aussi gratuitement de leur temps pour contribuer à animer des foires et comités d’entraide pour personnes atteintes de ENT ou survivantes de VSS. On estime qu’un leader peut impacter jusqu’à 926 personnes.

De l’énergie à revendre

Les leaders et futurs leaders, soigneusement choisis par leurs professeurs, se sont révélés très motivés. Ces actions sont réalisées par les partenaires locaux de Louvain Coopération qui prodiguent un enseignement régulier, sur une période de 4 à 5 ans, avec l’accord des parents. Ces opérations rencontrent un franc succès puisque le nombre d’adolescents impliqué sdans le Programme de Santé bolivien a déjà dépassé les attentes ! Depuis 2017, 4 groupes de leaders comprenant en tout 103 personnes ont été formés et 3 autres groupes (comptant 73 personnes) sont en plein apprentissage. Nous avons foi en leurs répercussions positives !

Caroline De Tremerie (auteur)

About Author

Alexandra Jacoby
administrator

NO COMMENTS

Leave a Reply