Notre partenaire Réseau MIVO formellement reconnu au Bénin

Il s’agit d’une belle avancée pour les mutuelles de santé au Bénin : l’Etat béninois vient de reconnaître officiellement le réseau MIVO, une union de plusieurs mutuelles de santé dans la région du Mono. Cette étape est particulièrement importante dans la mise en place de structures mutualistes fortes et reconnues.

Parmi les grands objectifs que s’est fixé Louvain Coopération dans son nouveau programme de cinq ans se trouve la mise en place d’Unions de mutuelles communautaires, soit le regroupement des mutuelles communales d’un même département. C’est à ce niveau que se situent les hôpitaux de référence puisqu’elles correspondent aux zones de santé.

Un des éléments clé de ce processus est leur reconnaissance officielle. Celle-ci leur permet d’engager du personnel, d’acquérir un patrimoine et surtout de devenir un acteur intégré dans le système assurance maladie. Par ailleurs, le plaidoyer continue pour qu’elles obtiennent une reconnaissance plus particulière en tant qu’acteur mutualiste, ce statut n’existe pas encore au Bénin.

Cette étape vient justement d’être franchie par le Réseau MIVO. Cette union de mutuelles de la région du Mono était déjà active depuis plusieurs années, tout en bénéficiant de l’encadrement de l’ONG Gropere. Désormais, la voie vers son autonomisation est ouverte.

Des missions multiples

La mission d’une Union de mutuelles est multiple et spécifique. Travaillant à une échelle supérieure, elle a la possibilité et le mandat pour développer et gérer des produits d’assurance contenant des gros risques. Ceux-ci sont moins fréquents mais présentent un coût important. Il s’agit surtout des soins hospitaliers, nécessaires lorsque les mutualistes sont référés du centre de santé vers un hôpital de référence. Il s’agit donc d’une assurance complémentaire.

Les Unions offrent également des services « secondaires » aux mutuelles membres. En remplacement durable des ONG d’appui, elles assurent la formation des nouveaux cadres et élus des mutuelles, elles disposent d’un médecin conseil qui vérifie la justesse des factures présentées par des centres et pharmacies, elles auditent les comptes et développent le Système intégré d’information de gestion (SIIG).

Le Unions jouent également un rôle dans ce qui concerne le renforcement du sociétariat : les nouvelles techniques de communication sociale visant l’adhésion de nouvelles couches ou composantes de la société sont développées à leur échelle. Elles sont également bien placées pour entamer des pourparlers avec d’autres structures professionnelles regroupées au niveau du département. (Voir notre article précédent)

Les Unions, finalement, mènent des actions de plaidoyer. C’est à ce niveau qu’elles peuvent influencer les politiques, les stratégies gouvernementales, les lois, les budgets, les opérateurs de régulation etc. …

Des défis à venir

Deux défis majeurs se présentent pour le développement des Unions. D’une part, le fait de bien respecter la répartition des rôles entre les Unions et les mutuelles membres. Chacun garde son autonomie mais dans un cadre d’interdépendance. Ensemble, elles sont coresponsables du succès et des synergies qui résultent de cette collaboration.

D’autre part, il est important de maintenir un équilibre entre le professionnalisme technique et fonctionnel que demande une importante entreprise d’économie sociale et solidaire et l’ancrage associatif propre à un mouvement social.

 

Patrick Vanderhulst – Expert en mutuelles de santé à Louvain Coopération

NO COMMENTS

Leave a Reply