« Je n’attends pas de sauver le monde mais bien de découvrir de nouvelles choses »

Joachim Latour, 22 ans, est en deuxième année de master en gestion. Pour clôturer ses études et effectuer son stage, il souhaitait découvrir le monde de la coopération au développement. Cet été, ce sera chose faite ! Car il vient de partir trois mois au Togo, où il travaillera avec les partenaires de Louvain Coopération dans le domaine de la sécurité économique. Ses impressions avant le départ…

LC : Pourquoi as-tu pensé à un stage à l’étranger avec Louvain Coopération ? Comment en as-tu entendu parler ?

JL : Je voulais partir à l’étranger et particulièrement dans les pays du Sud. J’avais envie de pouvoir quitter l’Europe et le cocon dans lequel on vit. Je voulais enlever mes œillères de privilégié. J’avais aussi besoin de voir d’autres horizons ! Puis, je me suis dit qu’un stage en développement c’était quelque chose qui correspondait le mieux à mes attentes et à mes besoins. Même si cela reste bien évidemment juste un stage et que je n’attends pas de pouvoir sauver le monde mais bien découvrir de nouvelles choses par rapport aux compétences que j’ai pu apprendre et aux choses que j’ai déjà pu voir.

LC : Quel sera ton rôle durant ce stage ?

JL : Je pars en stage au sein de l’UCMECS (NDLR : Union des caisses mutuelles d’épargne et de crédit de la région des Savanes), qui gère les caisses de solidarité là-bas. C’est vraiment dans le domaine de la microfinance ! Moi, je ne vais pas faire de microfinance à proprement parler mais plutôt du marketing…. Pour promouvoir les produits proposés aux Togolais, montrer les opportunités, les avantages qu’ils ont en adhérant aux caisses de solidarité.

LC : Quel sera ton environnement de travail sur le terrain ?

JL : Je pars trois mois à Dapaong qui est une ville au nord du Togo pour travailler avec les collaborateurs locaux donc ceux qui gèrent UCMECS sur place. Je serai suivi par le responsables de la cellule marketing, avec qui j’ai déjà des contacts. Je pense que je serai plutôt encadré tout en ayant assez de latitude pour avoir ma part de responsabilités dans l’avancement des projets.

LC : Comment as-tu préparé ce stage ?

JL: J’ai déjà reçu pas mal d’informations via Vincent Henin, mon maître de stage, coordinateur des programmes de sécurité alimentaire et économique de Louvain Coopération. J’ai donc relu tout cela attentivement pour connaître le contexte du projet sur place. J’ai aussi participé à une formation d’une journée à Leuven avec quatre autres stagiaires. C’était super intéressant ! Cela parlait de la création de nouveaux produits dans le domaine de la microfinance… avec une partie marketing, qui m’intéressait encore davantage. Et j’ai aussi pu participer à une réunion lors de laquelle se faisaient les débriefings des projets mis en place au Togo. Cela m’a permis d’avoir des premiers contacts avec des gens partis sur le terrain dans un cadre professionnel.

S’engager avec Louvain Coopération

About Author

Alexandra Jacoby
administrator

NO COMMENTS

Leave a Reply