Projet : création d’un centre commercial au Bénin

Louvain Coopération se lance dans la création d’un centre commercial dédié aux dérivés du manioc pour les familles du Mono.

Des besoins urgents se font encore sentir dans chacune des régions du monde où nous intervenons. C’est notamment le cas dans le Mono, au Sud-Ouest du Bénin, où nous soutenons les transformatrices de manioc. Aujourd’hui, grâce au soutien de Louvain Coopération et à l’aide déjà apportée, leur travail est moins pénible et elles peuvent produire davantage. Bien que la gestion de la production soit améliorée, il persiste un problème au niveau des ventes. En effet, nombreuses sont les femmes qui ne parviennent pas à vendre tous les jours, ce qui les empêche de faire face aux besoins, même élémentaires, de leur famille.

Pour contrer cette réalité, nous avons décidé d’entreprendre un projet de construction d’un petit centre commercial dédié à la vente de produits dérivés du manioc. Celui-ci permettra aux transformatrices de vendre davantage et de mettre en avant la valeur ajoutée de cette production locale. Nous estimons que ce projet permettra d’améliorer la situation de près de 2000 hommes, femmes et enfants.

UN PROJET DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Les transformatrices du manioc que nous soutenons prennent cette racine pour en faire du gari ou du tapioca, produits très répandus dans la région du Mono. Si nous avons choisi de soutenir cette filière si importante, c’est pour la sécurité alimentaire des ménages. « Les coopératives de femmes utilisaient des moyens rudimentaires. Elles râpaient le manioc à la main et, au bout de leur journée très pénible, ne produisaient pas grand-chose », se rappelle Clément Houndonougbo, responsable des programmes de sécurité alimentaire de Louvain Coopération en Afrique de l’Ouest. L’ONG de l’UCL a donc décidé de soutenir 20 coopératives de femmes en leur fournissant de meilleurs outils et un suivi en gestion. Ce projet soutient déjà de nombreuses femmes. Aujourd’hui, la prochaine étape est de les aider à vendre le fruit de leur travail car, actuellement, nombreuses sont les journées où, malgré leurs efforts, ces femmes ne vendent rien et ne peuvent nourrir leur famille.

Se regrouper pour être plus fortes

« Très tôt dans le projet, la nécessité que les femmes se regroupent pour commercialiser leur produit s’est imposée. En réalisant des ventes groupées, elles peuvent mieux organiser leur travail et vendre davantage. Nous avons donc décidé de construire un petit centre commercial dédié notamment au manioc sur la route très fréquentée reliant Cotonou à Lomé. Celui-ci permettra aux femmes de regrouper leurs produits et d’accroître leur visibilité. Si nous voulons permettre à ces femmes d’augmenter leurs revenus il nous faut absolument mieux valoriser ces produits locaux », explique encore Clément Houndonougbo.

À terme, ce centre commercial comportera deux magasins de stockage, deux boutiques de vente, un petit restaurant qui proposera des plats à base de manioc, un bureau et un atelier de transformation. En tout, 200 transformatrices pourront y vendre leurs produits et soulager ainsi leurs familles.

Pour réaliser ce projet, Louvain Coopération compte votre aide et votre générosité.

 

 

NO COMMENTS

Leave a Reply