Cours Métis: L’utopie et l’engagement social

« L’utopie et l’engagement social ». Voilà le titre de la conférence que nous vous proposons  le jeudi 26 novembre de 18h30 à 20h30, à l’ESOP 33, dans le cadre du programme linguistique Tandem (espagnol/français) et des Cours Métis.

Luis Martinez Andrade, Docteur en sociologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, vous propose un cours dispensé en français et en espagnol qui traite du Centre de Défense de droit de l’homme à Petrópolis: la théologie de la libération en mouvement.

La Théologie de la libération est avant tout «un ensemble d’écrits». Dans les années 1990,  Leonardo Boff, théologien de la libération, approfondit le versant écologique au sein de la théologie de la libération avec des écrits portant sur la relation entre l’écologie, la religion et l’éthique.

La ville de Petrópolis est une zone montagneuse de l’État de Rio de Janeiro. A l’époque des dictatures militaires sud-américaines, Leonardo Boff va y fonder le Centre de Défense de Droits de l’Homme. Il s’agit d’une organisation non-gouvernementale qui essaie de tisser un lien entre la foi et l’engagement social.

La conférence montrera comment ces projets contribuent à l’élaboration de visions alternatives au modèle hégémonique actuel. Il va sans dire que l’utopie traverse tous les projets de ce Centre.

 

Luis MARTINEZ ANDRADE (1981, Puebla) est Mexicain. Docteur en sociologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. En 2009, il a reçu le premier prix du concours international de l’essai « Penser à Contrecourant » délivré par l’Institut Cubain du Livre, le Ministère de la Culture de Cuba et l’Edition des Sciences Sociales. Il est l’auteur de Religion sans rédemption. Contradictions sociales et rêves éveillés dans l’Amérique latine (Van Dieren 2015, paru en espagnol, polonais et anglais), Écologie et libération. Critique de la modernité dans la théologie de la libération (Van Dieren 2015) et Las dudas de Dios: Teología de la liberación, ecología y movimientos sociales (Otramérica, 2015).

About Author

Emilie Stainier
editor

NO COMMENTS

Leave a Reply