Madagascar : la sécheresse gagne du terrain

Sécheresse

Madagascar : la sécheresse gagne du terrain

Résaux sociaux
Contenu

À Madagascar, la sécheresse gagne du terrain. Cantonnée jadis à l’extrême sud de l’île, elle s’étend désormais sur un très vaste territoire, plongeant des millions de familles dans une insécurité alimentaire de plus en plus alarmante. La région Menabe, zone d’intervention de Louvain Coopération, n’est pas épargnée.

Depuis plus de trois ans, les populations de Madagascar font face à une grave sécheresse. La pluie tombe moins, les périodes culturales sont plus courtes et les stocks de nourriture se vident. Les agriculteurs assistent, impuissants à l’anéantissement des récoltes destinées à nourrir leur famille.

Au sud-ouest de l’île, la région Menabe, où Louvain Coopération est active, n’est pas épargnée. Le défrichage traditionnel a laissé les sols nus et incapables de retenir l’humidité. Les épisodes de fortes pluies amenées par les cyclones lessivent les terres, les laissant sèches et vides des nutriments nécessaires à l’agriculture. L’érosion par les vents, sans arbres pour les stopper, accentue encore ce phénomène.

Couvrir les sols pour épargner la terre

Louvain Coopération travaille aux côtés des agriculteurs malgaches pour les aider à faire face à ces épisodes climatiques inédits. Ils reçoivent notamment des formations pour améliorer leurs connaissances et mettre en place de nouvelles techniques agricoles qui leur permettent de rationnaliser l’eau et les semences qu’ils utilisent. Parmi ces techniques, il y a la couverture des sols. Durant la période sèche, des plantes couvrantes et des arbustes sont installés sur les parcelles. Cela permet de maintenir une meilleure humidité dans les sols, mais également de les nourrir.

Parcelle couverte en saison sèche.
Parcelle recouverte de mucuna en saison sèche.                                                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

En appliquant ces techniques, les agriculteurs constatent, déjà durant la saison sèche, une meilleure disponibilité de l’eau, rendant possible le maraîchage sur les parcelles en aval. Les légumes et légumineuses récoltés permettent aux familles des agriculteurs de diversifier leur alimentation et de tenir le coup en attendant le produit de la prochaine récolte d’arachides. Ainsi, ils peuvent aussi garder un petit stock de semences, destinées à être cultivées à la récolte suivante.

Ceci est une des actions menées par Louvain Coopération pour faire face, avec les agriculteurs, à la sécheresse. Pour en découvrir d’autres, c’est ici : https://www.louvaincooperation.org/fr/urgence-secherese-madagascar

Plus de news

28/09/2022
Notre dernier journal Devlop' vient de paraître. Il met en lumière les projets de développement qui mêlent la préservation de milieux naturels fragiles et le maintien d'une… +
12/08/2022
À Madagascar, la sécheresse gagne du terrain. Cantonnée jadis à l’extrême sud de l’île, elle s’étend désormais sur un très vaste territoire, plongeant des millions de familles… +
28/06/2022
Pendant un peu plus de deux ans, Giuliana Zegarra a prêté main-forte à notre équipe cambodgienne en tant que consultante. Aujourd’hui, elle s’envole vers d’autres horizons et… +
03/06/2022
Poli Thinker est un cabinet de consultance étudiant en sciences politiques. Ces jeunes réalisent des prestations de services sur les thématiques qui concernent le monde politique… +
23/05/2022
Bientôt une année terminée, et il est déjà temps de préparer ta rentrée prochaine. Pour cette année 2022-2023, as-tu déjà pensé à t’inscrire en tant qu’Étudiant Solidaire ? Si ce… +
10/05/2022
Accompagnée de nos partenaires locaux, Jeanne découvre la réalité des services de santé mentale au Cambodge et le manque de ressources nécessaires à ces soins. Lors de son séjour… +