Un jour végé par semaine?

Photo
Journée végétarisme.

Un jour végé par semaine?

Contenu

Le 1er octobre, c’est la journée mondiale du végétarisme. Nous vous donnons 3 bonnes raisons de devenir végétarien (au moins) une fois semaine !

1. Pour la planète :

  • La surconsommation de viande pousse les industries à avoir recours à la déforestation. Des forêts entières sont rasées afin de permettre la création d’immenses espaces de culture et/ou d’élevage. La déforestation menace la biodiversité, les espèces, mais aussi la stabilité des sols, ce qui peut mener à d’importants glissements de terrain. De plus, les arbres et plantes retiennent le CO2, une fois ceux-ci coupés, le CO2 n’est plus contenu et est rejeté dans l’air. La déforestation participe donc activement au réchauffement climatique.
  • La surpêche est également une des conséquences de la surconsommation de poisson au niveau mondial. Cette activité déséquilibre l’écosystème marin et perturbe la vie de nombreuses espèces, qui sur le long terme seront menées à disparaitre.
  • De plus, saviez-vous que pour produire 1 kg de bœuf, il faut 15 000 litres d’eau, tandis que pour produire 1 kg de blé, cela n’en demande que 800 ?

2. Pour la santé :

La consommation de viande en trop grande quantité possède des effets néfastes sur le bon fonctionnement du corps. En effet, elle est la cause de nombreux problèmes cardiovasculaires, de diabètes, d’hypertension, etc. Et elle pourrait même être à l’origine de certains cancers.

3. Pour les animaux :

Dans la société actuelle, la viande fait à tel point partie des repas qu’on en a oublié ce qu’il y avait réellement derrière les tranches de jambon dans nos tartines. La viande a été réduite au produit en tant que tel et nous nous sommes distanciés de plus en plus de son origine. Les animaux tels que la vache, le cochon, la poule, ont été réduits à un seul rôle : nourrir l’humain. La surconsommation de viande incite à une surproduction, qui ne tient plus compte du bien-être animal. Si la consommation de viande diminue, cela permettra donc de revenir à des élevages plus en accords avec des valeurs respectueuses de tous les êtres vivants. En d’autres termes, en diminuant votre consommation de viande, vous préservez la planète et tous ses habitants, vous y compris. Et puis, manger végé, ça fait plaisir aux papilles, on fait des économies et toutes ces couleurs, c’est tellement joli !

Plus de news

21/06/2021
L’année 2020 n’est pas seulement associée à la pandémie du Covid-19, elle représente également un certain nombre de réussites pour notre ONG. En effet, nous avons poursuivi nos… +
15/06/2021
« La bactérie qui sent mauvais » ou plutôt Dysosmobacter welbionis, c’est le nom donné à une bactérie qui malgré son nom, pourrait pourtant améliorer la santé de patients obèses… +
13/06/2021
Aux sorties des supermarchés, des magasins de sport, dans les ruelles de la capitale ou aux abords de l’UCLouvain, durant les prochaines semaines, notre équipe de recruteurs ira… +
07/06/2021
La Coalition Contre la Faim fait part de ses craintes face à la préparation du futur Sommet des Nations Unies-UNFSS- en faveur d’une transformation des systèmes alimentaires.… +
27/05/2021
Jean Kammouk est le directeur de la radio rurale communautaire des Savanes/Dapaong au Togo. Il y a environ deux ans, cette radio locale a créé une émission, dénommée « L’heure de… +
20/05/2021
Margo Hauwaert est actuellement chercheuse à l’Ecole polytechnique de l’UCLouvain et a participé au projet IngénieuxSud. Elle a reçu un HERA Award pour Ingénierie durable par la… +